Foyer Rural René Lavergne - Auzeville

La longue marche d'Andréa et Claire dans le 31 et le 65

Soixante-dix bougies pour la fédération 31/65 des FR : une longue histoire et des valeurs fondatrices très actuelles ! Andréa et Claire se chargent de les propager et posent des lampions sur les trente étapes de tout le territoire.

« Tisseurs de liens » pourrait être la devise des Foyers Ruraux. La preuve, c’est écrit sur l’affiche « Rural Pop’ ». Elle invite aux réjouissances qui vont célébrer pendant un an le soixante-dixième anniversaire de notre fédération départementale. Bi-départementale plutôt, car les FR des Hautes Pyrénées se sont rattachés au 31 il y a quelques années (http://fdfr3165.wixsite.com).

Certains doutent de l’utilité d’une fédération départementale ; à une autre échelle, la même question se pose sur l’appartenance d’une section à son FR : est-ce vraiment nécessaire ? Posez cette question à Andréa De Angelis ou à Claire Farjounel. Andréa, c’est le directeur de la fédé, 25 ans de maison, disciple de René Lavergne dont la maison jouxtait le siège fédéral à Auzeville. Claire, sa chargée de mission, sortie de Sup’ de Co, est une spécialiste en management dans le secteur culturel.

« Notre mission, ce que nous défendons, s’écrient-ils, a pour objet de contribuer à tout ce qui participe au lien social dans les secteurs associatif culturel et sportif ». Et de rappeler que tout cela s’effectue dans « le strict respect des valeurs de tolérance et de laïcité ». Aider ceux qui, bénévoles et intervenants salariés, font vivre les Foyers. La fédé vient apporter des aides logistiques, administratives, juridiques. Par exemple, la gestion comptable des personnels salariés du FRRL, c’est la fédé.

Par les formations qu’elle organise, en animation ou en gestion, elle facilite l’autonomie fonctionnelle des FR. La fédé est là aussi pour mutualiser les moyens matériels entre FR. « On est là pour éclairer le réseau des Foyers des deux départements » conclut Andréa.

Stéphane Lelong