Foyer Rural René Lavergne - Auzeville

LETTRE OUVERTE À RENÉ LAVERGNE

Les anciens du Bataillon de Joinville ont pris l’initiative de célébrer le dixième anniversaire du décès de leur camarade René Lavergne, fondateur du Foyer Rural.

Cher René,

Cela fait juste dix ans que tu es parti, tes funérailles ont eu lieu le 7 janvier 2007. 7 janvier, effroyable anniversaire « grâce » à Charlie. Tu aurais été Charlie toi aussi, hein ?

Souviens-toi, tes obsèques ont été célébrées dans le gymnase du foyer, ton foyer bientôt cinquantenaire. Quel symbole cette délocalisation de l’église pour raison logistique !

Avec le temps, aux yeux des plus jeunes, le nom « René Lavergne » va plus évoquer l’institution FRRL que son fondateur. Cette postérité est la rançon de ta gloire, ta part d’éternité !

Beaucoup d’amis, d’élus et d’associations locales autour des joinvillais

Tes collègues joinvillais ont souhaité marquer ces dix ans. Joinvillais, c’est ainsi qu’on nomme les anciens de cette unité composée de sportifs de haut niveau. Autour du président Jean-Claude Dauriac, il y avait beaucoup d’amis venus uniquement pour témoigner leur attachement à ta personne. Parmi ceux-ci, ton éternel complice et frère de cœur, Jean Fabre. Il était venu au bord de l’épuisement dans la froidure polaire pour convoquer le souvenir de vos enthousiasmes communs.

Voilà René, sache qu’avant le cinquantenaire du Foyer l’an prochain, nous aurons une pensée pour toi le 3 septembre 2017 à l’occasion de ton anniversaire. Le jour où tu seras jeune depuis cent ans, tu diras avec ton sourire charismatique « Bon, les amis voilà ce qu’il faut faire maintenant (…) ? ».

Tu ne changeras donc jamais.

Stéphane Lelong