Foyer Rural René Lavergne - Auzeville

Marche nordique… du ski de fond sans la neige

Claudine* et son enthousiasme entraînent les marcheurs sur les coteaux d’Auzeville ou bien le long du canal. Les parcours sont très diversifiés. Au tout début, dix minutes d’échauffement, rien n’est oublié. Les chevilles, les genoux et les poignets, tout va être utile !

Des bâtons  pour avancer plus vite plus loin

La marche nordique se pratique à l’aide de deux bâtons spécifiques équipés d’une dragonne avec passage du pouce. Ces bâtons sont constitués en partie de carbone, qui confère une certaine rigidité pour gagner en dynamisme et limiter les vibrations dans les bras.  Quand vous  poussez sur votre bâton, celui-ci passe à l’arrière, le bras se tend et votre main s’ouvre comme si vous lanciez une poignée de sable sur le chemin. La dragonne permet alors de lâcher et de rattraper le bâton.  La marche nordique est une marche sportive qui s’inspire du ski de fond : quand vous avancez le bras droit, vous avancez aussi le pied gauche et inversement. En poussant sur les bâtons, vous accentuez le mouvement naturel des bras,  propulsez le corps vers l’avant, vous allez plus vite, plus loin, avec moins de fatigue.

Le cardio et les muscles

Le rendez-vous avec Claudine, c’est le jeudi à 17 h 30… c’est-à-dire la nuit pendant nos longs mois d’hiver. "Eh bien c’est trop sympa, affirme Christine, de voir Auzeville scintiller joyeusement tandis qu’on parcourt les coteaux alentours à grandes enjambées". Au début, on parle,  mais bientôt le rythme s’accélère. Si la vitesse des premières sorties est de 5 km/h, elle avoisine les 6 km/h en fin de saison !  Le « cardio » travaille dans les coteaux et les muscles se développent le long du canal, ceux des jambes mais aussi ceux des bras, des épaules et du dos.

Les muscles renforcés, étirez-les !

Après une heure de marche, retour au point de rendez-vous pour dix minutes d’étirement. Ce point de rendez-vous change en fonction du circuit imaginé par Claudine. Chaque début de semaine, elle envoie par mail le détail de la prochaine marche.

Catherine Digonnet avec l’aimable contribution de Christine Phulpin

*voir dans l’& n°2 d’octobre, le portrait de Claudine (Claudine Molina, en marches, http://foyerruralauzeville.org/?q=l-oct2016)