Foyer Rural René Lavergne - Auzeville

Cauchemar en cuisine ou Top Chef à Auzeville

IMG_1438.jpg

Deux sections se sont disputé le challenge du meilleur banquet de fin d’année. Le défi : laquelle des deux organise "le Meilleur gueuleton d’Auzeville", pendant local des émissions-concours qui fleurissent sur la TNT ? Des Loisirs Créatifs (LC) qui se mettent en quatre pour décliner leurs activités[i] ou des opiniâtres tétus de Vélo Pour Tous (VPT), qui allait l’emporter ? Au départ, LC avait mis la barre très haut et VPT ne paraissait pas de taille à résister. A priori, un match sans suspense. Mais VPT n’allait-il pas dégoter une botte secrète pour un remake de la fable Le Lièvre et la Tortue ?

De son côté, Alexandre Jurado faisait (grise) mine de tout ignorer et adoptait la posture de Ponce Pilate. À six mois des festivités du cinquantenaire du Foyer, ça ne pouvait pas tomber plus mal pour le président du FRRL ! Parfaitement serin jusqu'ici, il virait au vert pâle tout à coup. Son « je m’en lave les mains » officiel n’effaçait pas une indicible angoisse  de voir se déchirer deux de ses sections. Le risque, c’était que derrière ce match plus viril que correct[ii] n’apparaisse le spectre de la scission d’un des protagonistes. En pleine épidémie indépendantiste, rendez-vous compte !…

Échappée dès le départ pour Loisirs Créatifs,

Donc… Les LC possédaient rapidement plusieurs longueurs d’avance irrécupérables. Les dames de LC ont bon goût, elles aiment faire bonne chère et avaient choisi l’excellente et remarquée Table d’Auzeville comme terrain d’agapes. Elles se voyaient déjà touiller tranquillement leur café avec une cuiller argentée, autour du Chef Fabrice en terrasse pour regarder impavides passer un peloton de cyclistes époumonés.

Les Vépétistes qui ne sont pas des « porteurs d’eau[iii] » ne renoncent jamais. Vingt ans qu'ils existent, ça forge le caractère, Ô Eugène Christophe, Ô vieux gaulois irréductible forgeant sa fourche au pied du Tourmalet. Premier coup de semonce : une dégustation de Gaillac nouveau, pas du XXX nouveau [terme censuré commençant par un B ; comme banane par exemple]… En face chez LC, on encaisse mais les sourires se fanent, on n'a plus la banane. Après la deuxième salve, un concours interne du meilleur Tiramisu de niveau international, le cœur de l’espoir se remet à palpiter chez les cyclistes… Hélas pour eux, les mouches ne changeaient toujours pas d’âne. Leur retard initial demeurait caverneux, pensez : des tables en formica, sans nappe, un repas façon auberge espagnole, des couverts en plastique, des gobelets en carton, celui-la peut-être dont se servent leurs adversaires. VPT était dans la gamme rustique d'un "Routiers" sympa, LC dans le raffinement subtil d'un quasi étoilé.

Quand tout est perdu, fors l’honneur, VPT abat ses deux derniers atouts, des bombes. Elles ont nom Muriel Pruvot et Bernard Bagnéris, nos deux conseillers départementaux du canton de Castanet qui avaient choisi leur camp. Dans un coin de la salle ils savourent le Castel de Brames d'Alain Boullenger ; en participant à la fête des cyclos ils rehaussent le prestige de VPT. Au point de menacer les favorites ?…

De prendre la tête ?… Terrifiant suspense !

Arrivée au sprint ?

Le jury qui doit donner le prix à l’une des deux sections est coi devant un tel coup de théâtre. C’est juste à ce moment que se réveille l’énigmatique plumitif chargé de narrer les festins concomitants des sections, ainsi que le banquet du XXe anniversaire de VPT. Inquiet devant une page blanche scotchée à sa virginité originelle, il était tout à coup rasséréné de voir enfin sa plume aiguisée. Comme quoi, d’un rêve cauchemardesque qui met la tête à l’envers on peut tirer un peu de sérénité.

Enahpé TS Gnolel

N.B. : Il n’y a pas de concurrence, et encore moins de contentieux, entre LC et VPT. Mais quelques éléments factuels réels (cf. les photos) mis dans un contexte farfelu peuvent donner à croire aux plus invraisemblables fariboles. 


[i] Carterie, cartonnage, fibres d’art et mosaïque.

[ii] Référence à une déclaration télé du capitaine du XV de France, Walter Spanghero, tout cabossé et saignant après un match « engagé » : "Violent, non ; viril mais correct" [en roulant les R, comme dans le Lauragais].

[iii] Coureurs modestes au service des champions.