Foyer Rural René Lavergne - Auzeville

HAUTS SECOURS 2 : SECOUER LE CŒUR

1maryse montre.jpg

En montagne ou en plaine, face à un arrêt cardiaque ou supposé tel, il faut avoir en tête quelques réflexes : « 1° (faire) appeler les secours, 2° masser, 3° défibriller » informe d’emblée Maryse Sénac, venue au foyer pour un deuxième « cours » de pratique secouriste.

« La victime ne répond pas, ne respire pas, n’a pas de pouls carotidien : c’est, a priori, un arrêt cardiorespiratoire » poursuit notre spécialiste. Éviter de perdre du temps reste fondamental. Ne « pinaillez pas à chercher un pouls carotidien ou l’absence d’activité respiratoire, chaque seconde compte » ; dans le stress de l’urgence, on émousse ses compétences de praticien occasionnel. « Massez ! ».

Il faut masser, pratiquer le « massage cardiaque externe » (le topo de Maryse est sur http://www.foyerruralauzeville.org/?q=randonnée-montagne). Si possible, il faut se relayer car, à la fréquence de cent compressions thoraciques par minute, l’opérateur se fatigue vite. La respiration artificielle par la seule technique valide, le « bouche à bouche », est considérée comme accessoire et facultative.

Masser est le seul moyen pour tenir le fil de l’espoir.

Masser et défibriller, quand un « DAE » ou défibrillateur automatisé externe est à proximité. C’est un appareil qui va guider l’opérateur de A à Z en tenant compte du fait  que ce dernier n’est pas un pro. Pendant la mise en place de l’appareillage, vous savez déjà ce qu’il faut continuer à faire : masser.

La réanimation cardio-respiratoire n’est pas toujours suivie de succès. Une notion est incontestable, elle sauve des vies tous les jours. La formation théorique et pratique devrait être développée. La section montagne y apporte sa contribution.

Maryse, adhérente du FRRL, est surtout en l’occurrence experte en réanimation : infirmière spécialisée en anesthésie-réanimation, elle a, au CHU, en montagne ou dans les grandes catastrophes, beaucoup pratiqué in vivo les exercices qu’elle enseigne. Le cœur sous la main.

Stéphane Lelong

À SUIVRE. Dans le prochain numéro de L'&, les conseils de Maryse pour la prévention de la maladie de Lyme et des risques dus aux piqûres de tiques.