Foyer Rural René Lavergne - Auzeville

Quand les pinceaux s’en mêlent

Oeuvre commune.jpeg
Depuis cinq ans Place AuZ’Artistes organise une exposition ouverte non seulement à la peinture mais aussi à des créations artistiques voisines. La convivialité dans cette section du FRRL va de pair avec une confraternelle émulation car il y a des prix remis à la fin de l’expo. Notre reporter masqué nous livre quelques impressions :
 
Visitant dernièrement un musée international d'art contemporain, j'étais restée perplexe devant certaines œuvres exposées, pour ne pas dire devant le plus grand nombre ! Là où je ne voyais que trois passages de peinture au rouleau il y avait une signification cachée ! C'est ainsi que le spécialiste à qui j'avais fait part de mon étonnement m'avait répliqué sur un ton proche de la pédanterie. « Ah mais Madame il ne faut pas voir les choses ainsi : ces pièces ont une histoire, une signification » etc.
J'ai bien compris que je faisais partie des ignares, hélas !

Je n'ai pas eu la même impression en découvrant la cinquième édition de « Place AuZ’Artistes » à La Durante et son exposition de tableaux, sculptures, photos : j'y ai trouvé une grande variété de talents et de sensibilités très diversifiées qui font la richesse de cet événement. Richesse des matériaux, huile, aquarelle, pastel, mosaïque, terre, métal etc. Variété dans l'imaginaire quand un sujet est imposé : dans le thème  prescrit cette année « la nature dans tout ses états » les artistes donnent libre cours à des ressentis complètement différents. L'un y côtoie la tempête, l'autre pense au bon vieux temps où il roulait en « deuche » pendant qu'un troisième s’inquiète de notre environnement etc.

La réaction de plusieurs visiteurs allait dans le même sens. « C'est la première fois que je visite la Durante ; quand je suis rentrée j'ai fait “waouh”, je ne m'attendais pas à voir des œuvres aussi différentes qui m'ont toutes parlé… » me dit cette étudiante de l'INRA.

Beaucoup d’habitués trouvaient que c'était encore mieux que les années passées. Nos artistes s’affrontent et c'est peut-être pour cela que le niveau s’améliore ? Certains, aussi, ont regretté qu'on ait refusé des candidats à l’expo alors que d'autres au contraire jugeaient qu'il y avait trop d'œuvres et que ça ne mettait pas les artistes en valeur etc. À débattre ?

Un constatation fait l’unanimité : quelle difficulté pour le visiteur de voter en fin de parcours et de choisir un gagnant quitte à vexer un autre artiste tout aussi méritant !

Marie Polain*

*Ce pseudonyme pictural cache un membre fidèle du Fan club de PAA qui promène çà et là ses pinceaux et ses fusains .